PAQUES – Sortir du tombeau

Homélie pour la Vigile pascale

Photo 103.jpg

Dans un restaurant, l’autre jour, avec un petit groupe de personnes, après une réunion de travail. L’homme, assis en face de moi, me dit en avoir assez de ces célébrations chrétiennes où l’on passe son temps à parler du péché et à demander pardon sans cesse. Surpris, je dois réfléchir à deux fois avant de tenter de répondre : « Vraiment, tu as l’impression qu’on ne parle que du péché ? ». Il insiste : « Du début à la fin, on n’arrête pas ! » Et d’évoquer nos litanies de kyrie. Et même la prière finale avant la communion : « Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir ». Cette phrase me semblait pourtant manifester une extraordinaire marque d’humilité et de confiance. D’ailleurs, elle reprend les propos d’un étranger – un centurion romain – qui sait qu’il ne peut pas accueillir dans sa maison ce Jésus sans le rendre “impur”, alors qu’il lui a demandé de se venir pour guérir son serviteur. Bien plus que du péché, ce dont il est question ici, c’est de la foi en la vie dont il est question.

Mais pour mon interlocuteur, ce genre de citations liturgiques ne fait qu’entretenir la culpabilité rampante de cette foi chrétienne à laquelle il demeure pourtant fidèle, essentiellement par attachement familial et culturel. Mais pas plus : cela ne l’intéresse pas d’endosser vraiment un tel héritage morbide. L’implicite de son propos, lâché entre la poire et le fromage, l’était de moins en moins : « Tu ne risques pas de me voir dans ta chapelle pour une des célébrations du triduum pascal. » Trop de trahisons, de honte, de lâcheté, de souffrance et de mort dans toutes ces lectures que nous venons d’entendre. Et l’envie de vivre alors dans tout ça ?

Cet homme, on en connaît tous, sans doute.

Continue reading

VENDREDI SAINT – D’un jardin à un autre

Homélie pour le Vendredi saint

Après la lecture de la passion selon Saint Jean, en sept étapes, le commentaire propose sept réflexions autour de la figure de Jésus, comme homme, comme “maître”, comme témoin, comme victime, comme roi, comme un corps, comme une promesse enfouie en terre.

P1050079.JPG

D’abord, c’est un homme. Un homme de cette terre. Un Nazaréen, venu de cette lointaine et bigarrée Galilée. Une terre mélangée, peu recommandable, aux multiples origines. Et il vient de là, cet homme. Cet homme ordinaire avec un nom ordinaire. Un homme qui se laisse reconnaître à son nom et à ses origines. Jésus. Celui de Nazareth. Mais de Nazareth que peut-il bien sortir de bon ? « Je suis bien cet homme là ». Jésus assume son épiphanie d’humanité. De quoi renverser tous les complots, toutes les prévisions, par terre. C’est trop facile ou trop fort: comment peut-il se laisser arrêter aussi simplement, lui qui était venu avec un grand élan à Jérusalem. Dans ce sombre jardin, qu’est-ce qui est semé là ? On l’embrasse. On l’encercle. L’homme se laisse faire. C’est l’heure.

Drôle de maître que ce Jésus, entouré d’une bande  de bras cassés de l’histoire, petits artisans-ouvriers sans importance ou petites frappes aux origines obscures.

Continue reading

JEUDI SAINT – Mangez en toute hâte

Homélie pour le Jeudi saintCC41-AixPce-25avril 057.jpg

 

D’abord, il faut manger. Il faut croire que nous sommes vraiment des enfants de la terre, pour que, en toutes circonstances, – et notamment les plus dramatiques -, on prenne d’abord le temps de manger.

Regardez. Dans la nuit des siècles, quand Moïse, enfin, a réussi à forcer l’Histoire pour pouvoir quitter la terre d’esclavage en Egypte, le premier commandement qu’il donne au peuple qu’il est en train de constituer, c’est de prendre un repas ensemble. Un repas bien particulier, il est vrai, mélange de fête, d’inachevé et d’amertume. Un repas suffisamment singulier pour que le souvenir en ait été maintenu pour le restant des siècles.

Parce que manger, c’est aussi se souvenir.

Continue reading

DECES – Le Congo pleure encore

2016 Machozi.pngNous avons appris la mort du F. Vincent F. Machozi, un religieux assomptionniste congolais exécuté par des hommes armés dans la nuit du 20 mars, alors qu’il était venu visiter sa maman malade.

Vincent se savait menacé. De longue date, il dénonçait les exactions et la corruption dans ce pays “pauvre d’être trop riche”. Dans l’est du Congo, l’extraction du coltan, un minerai précieux pour l’électronique de nos téléphones portables, déstabilise de longue date la vie de cette région déjà confrontée à de graves problèmes démographiques et une violence sans nom, depuis la catastrophe du génocide du Rwanda voisin, en 1994.

Vincent a vécu en France (à Lille) et aux Etats-Unis, où il avait activement milité pour que les sociétés occidentales se mobilisent autour du drame de son pays.

Au cours des jours de cette semaine sainte, nous prions pour cet homme courageux, sa famille et les populations locales. Depuis 20 ans, on estime à près de 6 millions le nombre de victimes dans cette région du monde. Un génocide qui ne semble déranger personne.

DL

DIMANCHE DES RAMEAUX – Le temps d’un “roi pauvre”

2016 Rameaux.png

Dimanche des Rameaux 2016 – Chapelle Notre Dame des Anges

Après bien des années d’exil à Babylone, le peuple d’Israël a pu, un jour, enfin se remettre en route. Les voyez-vous, ces colonnes d’hommes et de femmes rentrant chez eux, titubant et pleurant, en quête de leur terre ? Seul le chant des psaumes leur tient encore le cœur ouvert. Bientôt eux aussi les entonneront, en montant vers Jérusalem, la ville sainte. En franchissant les portes de la ville de la paix. Le temps sera alors venu de reconstruire le Temple comme signe de l’alliance renouvelée avec leur Dieu. Un travail ardu, car partout la violence menace dans ce Proche Orient convoité. Comment tenir bon dans l’espérance alors ? Le prophète Zacharie est de ces gens qui ne se laissent pas décourager : même s’il faudrait quarante ans pour le bâtir, ce Temple sera construit. Pour que la paix advienne, enfin. Au chapitre 9 du livre du prophète Zacharie, s’élève son « magnificat » : Continue reading

LITURGIE – Une Semaine Sainte à vivre

2016 NDA Carême et Pâques

Voici les propositions à vivre avec nous au cours de la Semaine Sainte qui s’ouvre

VENDREDI 18 mars

2016 NDA Concert soir vendredi20 h 30 – Ouverture musicale et spirituelle avec un concert proposé par un groupe de chanteur et lecteurs de Cachan. Des textes et des musiques pour méditer le grand mystère de la passion du Christ. / Chapelle NDA, à partir de 20 h 30 / PAF libre, au profit de deux associations : le service d’aide aux réfugiés animé par les Jésuites, et le centre d’action sociale de la chapelle NDA.

DIMANCHE des RAMEAUX 20 mars

10 h 30 – Célébration eucharistique des Rameaux
La célébration démarre dans le fond du jardin du Forum 104 (entrée chapelle) / Attention : durant la Semaine Sainte, pas de messe du dimanche soir à 19 h.

LUNDI SAINT 21 mars

Office des ténèbres et de la Lumière
19 h Entrée musicale :
19 h 30 – 20 h  Prière du soir

MARDI SAINT 22 mars

Office des ténèbres et de la Lumière
19 h Entrée musicale : Chorals de Jean-Sébastien Bach et Johannes Brahms et improvisations / A l’orgue, Lucile Dollat
19 h 30 – 20 h  Prière du soir

MERCREDI SAINT 23 mars

Office des ténèbres et de la Lumière
19 h Entrée musicaleChorals de Jean-Sébastien Bach, œuvres de Flor Peters et improvisation / A l’orgue, François-Xavier Kernin
19 h 30 – 20 h  Prière du soir

JEUDI SAINT 24 mars

19 h Entrée musicale : Les 12 chorals de la Passion selon Saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach / Par Una Artus, Vanessa Cadasse, Jérémy Setti et Olivier Lagarde, Elise-Ange Vigneron ( Quatuor vocal ). Et Catherine Paufichet. A l’orgue François-Xavier Kernin.
19 h 30 – Célébration eucharistique de la SAINTE CENE, suivi d’un temps de prière libre devant le Reposoir. Animation musicale notamment par des membres de l’Ensemble Vide. Ouverture de la chapelle jusqu’à 22 h 30

VENDREDI SAINT 25 mars

15 h-  Chemin de croix médité, à la chapelle Notre Dame des Anges

19 h – Temps en silence puis Célébration de la PASSION du CHRIST, suivi d’un temps de prière libre devant le Tombeau. Ouverture de la chapelle jusqu’à 22 h 30

SAMEDI SAINT 26 mars –

19 h – Entrée musicale : Stabat Mater de Antonio Vivaldi et Miserere mei de Giovanni Baptista Pergolesi / Orgue et Chant, par Mickaël Mardayer, Contre-ténor, et François-Xavier Kernin, orgue

19 h 30 – Célébration eucharistique de la VIGILE PASCALE / La célébration démarre autour du feu pascal, dans le jardin du Forum 104 / Suivi d’un chocolat chaud partagé dans la joie

DIMANCHE DE PÂQUES 27 mars

10 h 30 – Célébration eucharistique de la RESURRECTION du CHRIST / Suivi d’un verre de l’amitié et d’une chasse aux œufs dans le jardin du Forum 104 pour les enfants

LUNDI DE PÂQUES 28 mars

10 h 30 – Célébration eucharistique dans la JOIE de PAQUES / Suivi d’un repas partagé avec ce que chacun aura rapporté. Ouvert à chacun

Certains membres de la communauté se retrouveront dans l’après midi à Nanterre pour participer à une rencontre inter-religieuse avec la communauté soufie.

 

 

 

EXPOSITION – Fulgurances pascales

2016 affiche2-NNDAnges

La prochaine exposition qui illuminera les murs de la chapelle Notre Dame des Anges (du 31 mars au 15 avril) est l’oeuvre de Laurence Vargoz. Une artiste qui vit et travaille à Paris dans le 17eme arrondissement.

Un peu alchimiste, Laurence aime dompter la couleur, jouer avec les matières, introduire dans ses tableaux des papiers et des tissus teintés, des lettres manuscrites passées par le temps ou des partitions chinées dans une brocante, tous porteurs d’une histoire qu’elle s’approprie. Sa peinture flamboyante interpelle les sens, elle s’écoute autant qu’elle se perçoit et nous fait pénétrer dans un temps imaginaire et subtil. Ses couleurs telluriques et flamboyantes nous emmènent au cœur de sa passion, comme une fenêtre ouverte sur un chemin de conversion.