EXPOSITION – Au milieu des astres

2017 NDA Expo mars 2017Du 18 au 29 mars, la chapelle Notre-Dame-des-Anges (et le Forum104) accueille l’exposition “Le geste des astres”, de Marion Le Pennec.
Le vernissage de l’exposition aura lieu le 19 mars à 19 h

 

Marion nous présente son travail :

Ma démarche est plus chaloupée que rectiligne.Elle va, à l’image de la vie, d’une expérience à l’autre, d’une une question à une trouvaille , du cœur aux entrailles.Mon parcours est le résultat de ce que les jours ont mis dans mes mains, de ce que les nuits ont mis dans mes rêves.Le chemin s’écrit à force de tâtonnements et paradoxalement, semble logique et évident . Chemin fait de multiples car la création est pour moi le vrai but.
 
La nécessité de créer se traduira donc sous différentes formes : en «Morceaux de nuit» et créations textiles à mes commencements, dans l’univers du spectacle dès que possible, dans les stages, cours et formations que j’anime où tant de choses naissent et au sein des rencontres mêlant les différents chants Artistiques. Les lieux, riches en saveurs, se sont révélés une heureuse nourriture et m’ont construite. Ainsi, de l’Opéra Bastille où je fais mes premiers pas dans le monde professionnel, aux Ateliers Artistiques de la Ville de Vannes où je travaille ensuite, en passant par l’Université de Namibie et les lieux de cette si merveilleuse Terre-Nature qui constituent le terreau de mon élan créateur, j’arrive en ce jour dans un ici-maintenant consacré à la peinture.

 
L’encre de Chine s’impose alors et se révèle un jeu passionnant au potentiel inépuisable. Associée à sa partenaire l’eau, et sous la tutelle du « hasard », l’encre noire s’installe en moi comme un chant de l’instant, nourri par la tradition de « l’unique trait de pinceau » propre à la peinture asiatique . L’œuvre de Gao Xingjian, les encres de Victor Hugo, le parcours de Fabienne Verdier m’accompagnent et m’abreuvent telle une source. Peu à peu, je sens que l’encre m’enseigne le miracle de la vie : c’est en plongeant dans l’ombre ancestrale que la lumière jaillit.
 
Pour cette exposition à la chapelle Notre-Dame -des-Anges, je reprends également un travail amorcé il y a plusieurs années avec la couleur bleue. Celle là même nommé par Klein comme étant « l’invisible devenu visible » et par Kandinsky comme étant la couleur du spirituel , « de la compréhension profonde. Le bleu est la couleur céleste par essence ».
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s