LE TEMPS de se P(AU)SER

Dernière messe avant le repos de l’été : ce dimanche 14 juillet à 19 h (pas de messe le matin).

On se retrouve à partir du dimanche 8 septembre (19h). Reprises des célébrations du matin (10 h 30) à partir du 22 septembre.

Bon repos à chacun !

Pour infos, les Assomptionnistes se retrouvent à Lourdes avec beaucoup d’autres pèlerins de la toute la France pour le Pèlerinage National du 12 au 16 août. Si le coeur vous en dit…

AVANT L’ETE – Avec les Assomptionnistes

Avant la dispersion de l’été, ce dimanche 23 juin la communauté de la chapelle Notre Dame des Anges se retrouve pour célébrer à 10 h 30, puis à se mettre en route vers la communauté assomptionniste, près de Denfert ROchereau (79). Nous y partagerons un pique nique avec ce que chacun aura ramené (à la manière des noces de Cana et de la multiplication des pains…). Dans l’après midi, chacun pour pousser la chansonnette (ou la musique tout court) pour une petite fête de la musique improvisée.

Vers 18 h 15, ceux qui le désirent pourront aussi venir écouter l’Ensemble vide à la chapelle NDA pour un dernier concert avant l’été ! N’hésitez pas

La messe de 19 h est bien sûr maintenue en ce jour.

CONCERT – Quand l’ensemble Vide fait le plein

Prochain RV pour notre groupe de chanteurs préférés de la chapelle NDA

Après les deux premières (mondiales !) de notre pastiche d’opéra baroque français, en version de concert, l’Ensemble Vide présente « Amour, Gloire & Trépas » avec mise en scène ! Ces représentations auront lieu les 18, 19 et 23 mai à La Camillienne (Paris 12è) et la billetterie est ouverte : https://www.ensemblevide.fr/billetterie.html

RENCONTRE – De la crise, que peut-il sortir de bon ?

Sur proposition de quelques membres de la communauté de la chapelle, une rencontre est proposée le 21 mai à 19 h, pour discuter de la crise et des scandales dans l’Eglise.

Jeff propose, pour préparer la rencontre, de travailler individuellement le questionnaire proposé par le journal La Croix et le magazine Le Pèlerin

1. L’Eglise catholique vit un moment particulier de son histoire. Comment le qualifiez-vous ?

2. Quels événements de ces derniers mois vous ont particulièrement marqués ?

3. Avez-vous le sentiment qu’il est difficile de se dire catholique en ce moment ?

4. Ces événements ont-ils changé votre regard sur l’Eglise, vos engagements, votre soutien ?

5. Ces événements ont-ils changé vos rapports avec les prêtres que vous connaissez, les évêques, le pape ?

6. Dans cette période troublée, à quoi vous raccrochez-vous ?

7. Avez-vous trouvé des lieux où vous pouvez parler avec d’autres de ce que vit l’Eglise actuellement ?

8. A quelle échelle, selon vous, est-il le plus urgent d’agir pour faire évoluer les structures et les fonctionnements de l’Eglise : au plan universel ? au plan diocésain ? au plan local ?

9. Et vous, personnellement, que pouvez-vous faire pour contribuer à « réparer l’Eglise » ? Avez-vous déjà commencé ?

10. Quels sont les trois chantiers prioritaires, selon vous, pour l’Eglise ? Quelles propositions concrètes avez-vous déjà mises en place ou voudriez-vous mettre en œuvre pour « réparer » l’Eglise ?

11. Que voudriez-vous dire aux responsables de l’institution ecclésiale ?