POUR L’ETE – Des nouvelles et une invitation

Une proposition pour l’été

Si vous êtes à Paris entre le 15 juillet et la fin août, Béatrice vous  propose de se rencontrer de temps en temps pour une visite de quartier, de jardin, de musée, d’église …ou de restaurant !  En semaine ou en WE, selon vos envies et propositions. Vous êtes intéressé(e) ? Envoyez vos noms et coordonnées à l’adresse suivante : bess(arobase)netcourrier.com

Et aussi voici des nouvelles du diocèse, avec la présentation de nouveaux projets en cours et l’intervention de Mgr Aupetit pour donner le ton des évolutions en cours.

VOILA L’ETE

Parmi les décisions prises lors de notre dernière EAP, il a été proposé de vivre une pause estivale du 5 juillet au 5 septembre pour la chapelle.

De quoi permettre à chacun de vivre ses propres vacances ou, si vous restez sur place, de redécouvrir aussi la riche diversité des églises de Paris. Certains se sont déjà promis d’en profiter pour aller un peu aux périphéries… D’autres veulent poursuivre tant que possible les rendez-vous de prière à la chapelle, notamment pour les complies en visio ou l’un ou l’autre temps de prière du matin ou du soir… On essayera de prévenir autant que possible, mais on restera dans une organisation assez spontanée durant l’été. Toute initiative est bien sûr la bienvenue.

SI vous passez à la chapelle avant le 5 juillet, on essayera aussi de vous faire quelques propositions de lectures pour l’été en mettant des ouvrages à votre disposition (en vente, ou en prêt…). Si vous avez des idées de votre côté, n’hésitez pas à y participer…

Enfin, ce vendredi 25 juillet, le concert spirituel et poétique proposé par Khaled, du Forum104, dans la chapelle sera retransmis à 20 h sur le Facebook live de la chapelle pour ceux qui sont loin.

Par ailleurs, puisque notre décision poursuit son travail, voici la nouvelle organisation que met en place notre évêque.

PRIERE – Pour les réfugiés

Aujourd’hui est aussi la journée de mobilisation pour les réfugiés. Une prière du pape François peut nous accompagner

Prière

Père saint et bien-aimé,
ton Fils Jésus nous a enseigné
que dans le ciel une grande joie éclate
quand quelqu’un qui était perdu
est retrouvé,quand quelqu’un qui a été exclu, rejeté ou écarté
est accueilli de nouveau dans notre nous,
qui devient ainsi toujours plus grand.

Nous te demandons d’accorder à tous les disciples de Jésus
et à toutes les personnes de bonne volonté
la grâce de faire ta volonté dans le monde.
Bénis chaque geste d’accueil et d’assistance
qui place tous ceux qui sont en exil
dans le nous de la communauté et de l’Église,
pour que notre terre puisse devenir,
comme tu l’as créée,
la maison commune de tous les frères et sœurs.

Amen.

CONCERT – Pour ne pas rester confinés dans nos esprits

La communauté de la chapelle est heureuse d’accueillir le vendredi 25 juin à partir de 19 h 30 un concert de l’ensemble WADJ, organisé par l’atelier Itinéraires spirituels et interconvictionnels du Forum 104.

Vous entendrez des chants engagés qui unissent l’Orient et l’Occident dans une musique et des paroles d’inspiration classique et moderne. Avec Khaled Roumot, poète, Ghaïss Jasser, compositrice-interprète et Naziha Meftah, chanteuse-interprète. Entrée libre

EAP – Passons sur l’autre rive

Pour la rencontre de l’EAP de ce soir à la chapelle Notre Dame des Anges, voici un ordre du jour possible…

  • POINT PROJET PASTORAL : Un mot (DL) / Comment partager la mission de ce lieu entre tous ? Comment rester accueillant ? Comment transmettre nos expériences ? cf. document de contact des personnes en responsabilité
  • LIEN AU FORUM : Accueil Frédéric Rochet 
  • POINT 19- 20 : Retour sur la rencontre avec St Merry / Programmation de la rentrée ? Que faisons nous de ces rencontres ?
  • POINT Fratries : état des lieux / comment on continue ?
  • POINT LAUDATO Si : mois de prière pour la Création
  • POINT PROJET : Présentation de projets autour de la formation et de la musique
  • POINT CALENDRIER et ACCUEIL : messes et prières de l’été / Accueil dans la chapelle // Reprise à l’automne
  • AUTRES POINTS d’ATTENTION : Accès jardin / Messagerie chapelle durant l’été

POUR INFORMATION, EVOCATION RAPIDE DES DOSSIERS SUIVIS PAR CHANDA

  • POINT SPECTACLES A VENIR : Spectacle « un jour se lève »,
  • POINT EXPOSITIONS A VENIR : Projet avec une artiste franco-polonaise. Et où en est on avec Suzanne Crochet ?
  • POINT SOLIDARITE : reprise de l’échange de l’AG + rencontre avec le CASol + accueil de personnes en précarité dans la chapelle + opération Carême (chèque)
  • POINT TRAVAUX : installation internet et audio-visio / travaux dans l’ancienne sacristie / Autres…

APPEL – Oser la spiritualité dans le travail

Nos amis et voisins du Forum104 participent activement à l’appel lancé ces jours ci

TRIBUNE
Dirigeants, managers, entrepreneurs : osons la spiritualité dans le travail !

Les entreprises ne peuvent plus se priver des ressources de la spiritualité pour redonner du souffle aux collectifs humains et répondre aux défis sociétaux de notre temps. Un collectif (1) nous interpelle pour faire avancer le leadership spirituel dans l’entreprise.

La crise actuelle n’est pas seulement économique ou sanitaire ; elle est plus profondément existentielle.

Nous, dirigeant(e)s, managers, comme nos collaborateurs, agissons trop souvent selon des conditionnements de performance et souffrons de plus en plus d’être déconnectés du réel, coupés de l’essentiel. Nous voyons que le matérialisme, le consumérisme, la financiarisation du monde se révèlent inaptes à nourrir l’être humain dans l’ensemble de ses dimensions. La crise accélère cette réalité et nous mesurons au quotidien l’urgence d’opérer des changements profonds dans la manière de mobiliser nos communautés et de faire vivre nos organisations.

Aujourd’hui, nous appelons, avec le réalisme et le pragmatisme qui caractérisent nos visions d’entrepreneurs, à prendre en compte la dimension spirituelle de l’être humain comme un élément déterminant de nos organisations et de leur intelligence collective. Celles qui ne le feraient pas risquent de se mettre en décalage de fond avec les aspirations des collaborateurs, les évolutions des marchés et les attentes sociétales, menaçant in fine leur survie. Avec cette crise, un nouveau monde aspire à naître ; nous avons la responsabilité d’en être les acteurs engagés et éclairés.

Par spiritualité, nous entendons ce besoin intime et fondamental de l’Homme de se relier à une source intérieure ou transcendante qui le vivifie, l’inspire et lui donne la force d’agir de manière responsable, dans le respect essentiel de l’autre et du vivant. S’il est clair que les religions, au sein desquelles les différentes modalités de prière connaissent un regain d’intérêt, demeurent un vecteur majeur de la spiritualité, celle-ci ne s’y réduit cependant pas et prend aujourd’hui des formes personnelles et diversifiées.

La dimension spirituelle gagne inexorablement le champ de l’entreprise : l’évolution des motivations, la réflexion sur le sens du travail, l’éthique, l’écologie, la RSE, la raison d’être (loi PACTE), etc., sont quelques-uns des marqueurs pluriels de cette dynamique. À travers les six réseaux signataires de cet appel, ce sont des centaines de dirigeant(e)s et managers qui affirment l’importance de la spiritualité dans leur engagement professionnel (1) :

La spiritualité est déjà présente mais de manière invisible dans l’entreprise.

Pourtant jugée essentielle, très importante ou importante dans leur vie professionnelle (86 %), 54 % des gens n’en parlent que rarement ou jamais dans le cadre du travail.

Elle prend des formes variées : méditation (64 %), développement personnel (65 %), écologie (53 %), solidarité (46 %), prière (37 %), etc., souvent à travers des couples : méditation-écologie (39 %), méditation-pratique corporelle (34 %), religion-prière (24 %), etc.

Face aux crises, elle est une ressource très importante (74 %) renforçant la qualité de vie au travail, surtout à travers la relation aux autres et le management (49 %), le sens du travail (45 %) et la vision stratégique (42 %). Les entrepreneurs et dirigeants chrétiens affirment que leur foi les « soutient » (97 %) et qu’elle les « aide à relire les actions posées dans l’entreprise » (82 %).

La spiritualité en entreprise est appelée à se développer : 42 % pensent qu’elle doit y prendre une place plus importante, et 25 % qu’elle en est un des moteurs futurs.

Ainsi, la spiritualité est un puissant vivier de mieux-être, d’engagement, de cohésion, d’innovation et de richesse économique et sociale, qu’il serait mal avisé de négliger. Forts de nos observations, nous, dirigeant(e)s, managers, chercheurs de sens, affirmons que :

L’ampleur des crises actuelles nous appelle à mieux assumer la spiritualité dans le travail, dans le respect de la sensibilité de chacun ;

– Celle-ci est une source de discernement, d’inspiration, d’engagement et d’espérance qui concourt à un développement durable des entreprises ;

– L’ignorance de cette source expose les différents collaborateurs à un risque plus élevé de tiraillements existentiels voire d’épuisement ;

– Les dirigeant(e)s ont la responsabilité de créer le cadre propice à libérer la richesse et la créativité que la spiritualité apporte.

Nous invitons donc les entreprises et leurs dirigeant(e)s, à l’avant-garde des transformations économiques, sociales et écologiques, à oser un leadership spirituel qui serait une réponse puissante aux attentes de leurs collaborateurs et aux défis de notre époque, afin que la richesse intérieure de chacun puisse nourrir une économie du bien commun.

(1) Les signataires sont

Marianne de Boisredon, Responsable Fondacio France / Tanguy Chatel, Président du Forum104 / Romain Cristofini, Président de la Communauté des Leaders Éclairés / Jacques Huybrechts, Dirigeant fondateur d’Entrepreneurs d’Avenir / Marie Regnault, Co-Présidente du Club SpiritualitéS HEC Alumni /

Philippe Royer, Président des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens

Voici le lien qui permet s’inscrire à la soirée organisée le 22 juin (19h30-20h30) pour échanger autour de l’appel :Oser la spiritualité dans l’entreprise : rejoignez l’appel de notre collectif !

(1) 600 entrepreneurs et managers ont répondu à un questionnaire en ligne (février 2021). Les données concernant les EDC sont issues de leur baromètre 2018 (974 répondants).

Source : La Croix / le 17/06/2021

PRECISION – EAP

Pour information, la prochaine rencontre de l’équipe d’animation aura bien lieu à la chapelle après la messe du soir à 19 h.

Avis aux amateurs

(Si on y arrive, on essayera de retransmettre en visio… mais pas sur encore)

DES APPELS

Dans l’actualité de ces jours, un appel à entendre…

Seule la fraternité peut accueillir durablement la fragilité.

Déclaration à propos du projet de loi révisant les lois de bioéthique en discussion à l’Assemblée nationale.

Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, réuni les 7, 8 et 9 juin 2021, exprime une fois de plus sa profonde inquiétude devant le projet de loi révisant les lois de bioéthique que l’Assemblée nationale examine en ce moment en troisième lecture. Le socle de la « bioéthique à la française » dont notre pays était si fier est définitivement gommé : la dignité propre à tout être humain – petit et grand – n’est plus le point focal.
Une fois de plus, la loi prétend autoriser des transgressions nouvelles en les « encadrant ». Mais jamais un cadre ne tient. Inéluctablement, il finit par être effacé. Encadrer, c’est autoriser.  L’humanité a grandi en s’imposant des interdits : interdit de tuer un innocent, interdit de l’inceste, interdit du vol, interdit du viol. Mêler des cellules humaines et des cellules animales ne doit pas être simplement encadré : ce qui doit être interdit, doit l’être clairement ; ce qui peut être autorisé, doit l’être clairement également. Cela n’est possible qu’en référence à une vision réfléchie de la personne humaine et de sa filiation. Encadrer la recherche sur les embryons alors que cette recherche ne sera pas au bénéfice de l’embryon traité, c’est se permettre de manipuler les embryons humains comme un simple matériau. C’est se mettre en situation de domination technicienne de ce qui devrait devenir un être humain à part entière. Comme évêques catholiques, nous ne pouvons que dire à nouveau ce que nous disons depuis des années :  la souffrance des personnes qui ne peuvent pas avoir d’enfant doit être accompagnée, mais plutôt que chercher toujours à étendre la domination des humains sur leurs propres commencements, nos efforts doivent d’abord porter sur la fraternité qui seule peut accueillir durablement la fragilité. Mettre en place un processus de fabrication d’enfants ne résout rien. La vie est reçue comme un don, un don que nous sommes appelés à transmettre, à partager avec d’autres.
Le Conseil permanent remercie les parlementaires qui ont le courage de mettre en question la bonne conscience qui s’impose : leur témoignage restera pour la suite de l’histoire. La vie humaine est un don, tout être humain est un don qui mérite d’être accueilli par la société entière avec un infini respect.  Il encourage les associations qui s’efforcent de mobiliser nos concitoyens sur ces sujets difficiles : le site internet de la Conférence des évêques relaie ici quelques-unes de leurs propositions.

PROCHAINS RENDEZ VOUS

Deux rencontres à vivre

Un temps pour réfléchir avec les amis de la communauté St Merry Hors les murs

Un temps pour agir avec les amis du Centre d’action solidaire (CASol) de la chapelle ce mercredi 16 juin à 19 h pour l’AG de l’association. une bonne occasion pour découvrir le travail solidaire qui y est fait et préparer l’avenir.